L’Instituto Cervantes de Paris inaugure la première rétrospective à Paris du peintre espagnol Xavier VALLS.

Du 17 janvier au 8 mars 2019

 

 

Le jeudi 17 janvier 2019 à 19 heures l’exposition XAVIER VALLS sera inaugurée dans la salle d’expositions de l’Instituto Cervantes de Paris. L’exposition du peintre espagnol sera visible du 18 janvier au 8 mars du lundi au vendredi de 10h à 20h, elle est organisée par l’Instituto Cervantes de Paris et le bureau culturel de l’Ambassade d’Espagne en France et a bénéficié du soutien du Crédit Industriel et Commercial (CIC).

Xavier Valls (1923-2006), né à Barcelone, Espagne, a été défini par Juan Manuel Bonet comme un artiste intemporel dont les œuvres, par leur caractère unique, sont toujours reconnaissables. Dès ses débuts continuellement dans l’entourage incomparable d’amoureux de l’art sous toutes ses formes : le photographe Otto Lloyd, le peintre Josep Amat, ou le sculpteur Enric Casanovas, entre autres ; il a su dans ses tableaux capturer l’essence des lieux où il a résidé, Horta, un quartier de Barcelone où il se nourrit des connaissances de son père Magí Valls et et du sculpteur suisse Charles Collet, et plus tard, Paris, où il s’établit en 1949.

Au début installé à Montparnasse, il fréquente des artistes reconnus et des intellectuels : Óscar Domínguez, Giacometti, Rafael Lasso de la Vega, María Zambrano et Tristan Tzara. Rapidement, il installe son atelier et son domicile dans dans sa maison au quai de l´Hôtel de Ville.

Une exposition collective au Collège d’Espagne lui permet de rencontrer le critique d’art Julián Gállego, c’est le début d’une longue et profonde amitié. Dans les années 50, il fréquente la maison de Maurici Torra Balari et celle de Magali ou Pierrette Gargallo, et côtoie notamment Jean Genet ou Henry de Montherlant, et les peintres Francesc Sales, J. Fin ou Javier Vilató, entre autres. En 1952, il participe au Salón de Octubre (salon d’octobre) de Barcelone et l’année suivante au Salon des Indépendants de Paris. La même année, la galerie Vayreda accueille sa première exposition personnelle, où il présente des peintures caractéristiques de sa première période, en lien évident avec le cubisme, avec de forts contrastes de couleurs et des formes géométriques. En 1955, il obtient le premier prix de l’exposition « Jeunes Peintres Espagnols » au Collège d’Espagne. C’est aussi l’année où Jordi Benet écrit le premier essai sur sa peinture dans le livre Exponente de la pintura moderna (Représentant de la peinture moderne).

En 1958 il épouse Luisangela Galfetti qui, dès lors, jouera un rôle de premier plan dans sa vie et son œuvre.

Les années 60 seront particulièrement marquantes pour le peintre. Valls est engagé dans un travail solitaire, confronté à deux tendances chaque jour plus éloignées : le réalisme et l’abstraction. Au début de cette décennie, il entr relation avec Henriette Gomès, qui va devenir son marchand. En 1963, il a sa première exposition personnelle dans sa galerie, où il exposera jusqu’en 1985.

Les années 80 vont lui apporter diverses marques de reconnaissances, en 1980 il reçoit le prix Drouant. En 1981 le musée Ingres de Montauban présente l’exposition « Xavier Valls. Rétrospective 1954 – 1980 ». En 1982, La Direction générale des beaux-arts, archives et bibliothèques du ministère de la Culture de Madrid organise l’exposition « Xavier Valls », dans les salles de la sous-direction générale des arts plastiques. Le catalogue offre un essai approfondi du professeur Antonio Bonet Correa, et des textes d’Antoni Marí, Alejo Carpentier, Vladimir Jankélévitch et Jaime del Valle-Inclán. C’est aussi dans cette décennie qu’il est décoré de la Creu de Sant Jordi par la Generalitat de Catalunya.

En 1991, c’est une exposition individuelle de son travail que la Galerie Claude Bernard choisit de présenter à la foire ARCO de Madrid. Cette année-là, il présente aussi une exposition de peintures et aquarelles à la galerie Juan Gris de Madrid (plus tard galerie Fernández- Braso) à laquelle il restera lié jusqu’à la fin de ses jours

En 1993 il reçoit la Medalla de Oro de las Bellas Artes.

En 2000 il est fait Commandeur dans l´Ordre des Arts et des Lettres par le Gouvernement Français et reçoit le Prix national des arts plastiques à Barcelone.

Il décède dans sa maison de Horta le 16 septembre 2006. Le 27 il est nommé professeur correspondant à Paris par « L’Acadèmia de Belles Arts de Sant Jordi » à Barcelone.

L’exposition s’accompagne d’un catalogue bilingue, français et espagnol, qui offre des reproductions d’œuvres de l’exposition et des textes critiques de Juan Manuel Bonet, de Fréderic Vitoux et Jean Clair, tous les deux membres de l’Académie Française, de Lydia Harambourg et du directeur de l’Instituto Cervantes de Paris, Javier Muñoz Sánchez-Brunete.

Exposition organisée par l’Instituto Cervantes de Paris et le bureau culturel de l’Ambassade d’Espagne en France.

Informations pratiques
Instituto Cervantes – Salle d’exposition
Du lundi au vendredi de 10h à 20h

Informations complémentaires

Eduardo Navarro / Sonia Fernandez

7 rue Quentin Bauchart 01 40 70 92 92

75008 Paris cultupar@cervantes.es
Métro : George V