Bernard Buffet (1928-1999)

Né à paris en 1928, Bernard Buffet se forme très tôt au dessin, pour entrer à quinze ans à l’École nationale des Beaux-Arts. Deux ans de formation semblent suffir à ce jeune peintre indépendant et dès 1945, il quitte l’École, préférant faire cavalier seul. L’année suivante, il expose sa première œuvre, Autoportrait, au Salon des moins de trente ans. C’est le début d’une carrière au succès fulgurant. Dès ses vingt ans, il obtient le Prix de la critique à la Galerie Saint-Placide à Paris. L’un des plus prestigieux musées français, le Musée National d’Art Moderne de Paris, acquiert son tableau Nature morte au poulet. En 1949 paraît Bernard Buffet par Pierres Descargues, aux éditions des Presses Littéraires de France. Puis, en 1953, est publié un article d’Aragon dans les « Lettres Françaises ». À partir de cette année, des expositions thématiques autour de l’œuvre de l’artiste sont organisées à la Galerie Drouant-David, qui deviendra la Galerie Maurice Garnier. Il n’a alors que trente ans lorsqu’une rétrospective lui est consacré à la Galerie Charpentier et à l’Institut Français de Berlin en 1958.

Pour la critique d’art de l’époque, en partie opposée à l’abstraction, le travail de Bernard Buffet incarne le renouveau de la figuration française : elle fait de lui le nouveau Picasso. Héritier de la peinture d’histoire et des peintres réalistes du XIXème siècle, l’artiste rejette la disparition du sujet propre à l’abstraction lyrique, et peint en abondance des sujets classiques, comme les natures mortes, les portraits et les paysages. Pourtant, lorsque la querelle entre réalisme et abstraction est dépassée quelques années plus tard, c’est ce « style Buffet » qui le perd aux yeux de la même critique et fait encore aujourd’hui de lui un artiste polémique, discuté. Auréolé d’un immense succès auprès du grand public, il est peu à peu boudé par le monde de l’art. Il sera cependant nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 1971, puis élu à l’Académie des Beaux-Arts en 1974. En 2017, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris rend hommage à ce « parcours déroutant », en proposant une relecture de l’œuvre à travers une exposition rétrospective et une abondante documentation.

Afficher tous les 7 résultats

Bernard Buffet, La Passion du Christ

2 800 

Ed. Creuzevault, Paris 48,5 x 29,7 en feuilles, couverture grise avec le titre en noir sur le 1er plat, chemise, étui en zinc avec le titre gravé, dos noir avec le titre en argent, 84p. Réunion de textes tirés des quatre Evangiles ainsi que d’extraits de l’Ancien et du Nouveau Testament sur la Passion du Christ, choisis par Charles Astruc et illustrés de 21 pointes sèches originales en noir, in et hors-texte de Bernard Buffet. Mise en page, architecture et présentation du livre par l’artiste. Tirage 140 + 20 nominatifs + 10 suites des planches sans le texte. Tous sur Hollande van Gelder. Un des 140 exemplaires , numéroté, signé par Bernard Buffet avec en outre une pointe sèche signée au crayon (main offrant 3 dés), sous passe-partout.

Bernard Buffet, Invalides

1 200 

Lithographie originale en couleurs.

Épreuve annotée H.C signée au crayon par l’artiste.

Bernard Buffet, Bouquet de Fleurs

2 500 

Lithographie originale en six couleurs.

Format papier: 65 x 50 cm.

Tirage 180 épreuves sur B.F.K de Rives, numérotées et signées; quelques épreuves d’artiste.

Éditions, Galerie Charpentier Paris.

Épreuve annotée E.A en bas à gauche, signée au crayon par l’artiste en bas à droite.

Bernard Buffet, San Francisco

3 000 

Lithographie originale en couleurs pour l’album « San Francisco ». 1966. Éditions San Francisco Grafic.

Épreuve d’artiste annotée E.A. et signée.

Dimensions sujet : 48 x 68 cm
Dimensions support : 53.7 x 73.8 cm

Bernard Buffet, Saint-Tropez

1 000 

Lithographie originale en couleurs pour l’album « Saint-Tropez ». Texte d’Annabel, calligraphié pour Bernard Buffet. Édition A.C Mazot et Cie, Paris. Planche 1.

Épreuve d’artiste annotée E.A et signée.

Dimensions sujet : 47,5 x 32,2 cm
Dimensions support : 54 x 39.5 cm
Réf : S 275