Née près d’Odessa en 1885, Sonia Stern apprend à dessiner durant son enfance en s’inspirant des nombreux voyages qu’elle effectue. Elle suit brièvement des cours d’art à Karlsruhe en Allemagne avant de s’installer à Paris en 1905 où elle découvre les œuvres de Matisse, Derain et Rouault au Salon d’Automne. Elle présente sa première exposition en 1908 et rencontre de nombreux artistes tels que Picasso, Braque, Van Dongen ou Robert Delaunay, avec qui elle se marie en 1910. Durant cette période, Sonia Delaunay a déjà commencé à travailler sur ses tapisseries-broderies et réalise en 1911 sa première œuvre abstraite avec du textile. Elle s’intéresse aussi bien à la mode, avec son projet de « robes simultanées », qu’à la décoration ou l’illustration, notamment en collaboration avec Blaise Cendrars. Son activité dans le domaine de la mode devient particulièrement important dans les années 20, période durant laquelle elle crée énormément de vêtements, mais aussi des costumes pour le théâtre et le cinéma. Elle retourne vers la peinture à l’occasion de l’Exposition universelle de 1937 en réalisant de grandes peintures murales. Après la mort de son mari, elle s’associe à Arp et Magnelli pour créer des œuvres collectives, puis continue d’explorer diverses techniques artistiques, que ce soit la peinture (Rythmes colorés), le vitrail, la mosaïque ou la tapisserie.

Voici les 2 résultats

Sonia Delaunay, Sans titre (rectangles)

1 500 

1970

Eau-forte et aquatinte originale en couleurs sur Arches. Numérotée en bas à gauche, signée et datée en bas à droite.

Dimensions sujet : 49,2 x 39,6 cm
Dimensions support : 66 x 50 cm

Sonia Delaunay, Robes poèmes

5 000 

1969

Texte de Jacques Damase.

Edizioni del Naviglio, Milan. Vol. 28,5 x 20 cm, une seule feuille de papier Chiffon de Mandeure, pliée en accordéon, couverture de toile blanche décorée d’un motif sur le premier plat, emboîtage toile rouge avec le titre en bleu sur le premier plat. Édition originale illustrée par 27 tableaux vivants en couleurs de robes dessinées par Sonia Delaunay et tirées sur les presses de Daniel Jacomet.

Tirage : CL numérotés sur Chiffon de Mandeure dont XXV réservés aux auteurs + 500 sur vélin Aussedat, tous signés par l’auteur et l’artiste. Un des exemplaires sur vélin, numéroté.