Après avoir étudié les Beaux-Arts dans sa ville de naissance, le Havre, Dubuffet rejoint Paris en 1918, où il fréquente Fautrier ou encore Eluard.

Lire la suite...

Fasciné par la littérature, les langues étrangères et la musique, il connaît de régulières vélleités artistiques, mais n’embrasse que tardivement une carrière d’artiste. Il peint entre 1933 et 1937 après avoir passé quelques années à faire du commerce, puis abandonne de nouveau avant de se remettre définitivement à la peinture en 1942. Sa première exposition a lieu en 1944 à la galerie Drouain et fait polémique, notamment à cause du traitement cru et brutal de thèmes du quotidien (Mirobolus, Les Dessous de la capitale, Corps de dames). Dubuffet montre un intérêt pour l’utilisation de matières atypiques, vues comme triviales, telles que le gravier, la rouille. Il s’intéresse de près à la lithographie durant les années 50 avec les Phénomènes. Il se rattache à l’art brut, s’inspirant des dessins d’enfants, des graffiti ou d’autres formes d’art ordinaire comme les techniques de maçonnerie. Dubuffet s’intéresse aussi à la sculpture en expérimentant avec le polyester, et va même jusqu’à disloquer ses propres œuvres pour en créer de nouvelles, comme avec les Théâtres de mémoire. Il écrit le commentaire de son œuvre en 1960, intitulé Mémoires pour le développement de mes travaux à partir de 1952. Son amour pour l’écriture se ressent particulièrement dans la poésie des titres de ses œuvres, où l’on sent l’influence de Ponge, Dickens et Céline : Ermitage en pays gluant, Terracotta la grosse bouche…

Afficher tous les 7 résultats

Jean Dubuffet, Silence

1 500 

Lithographie en 1 couleur, 1959

Format 52 x 38,5 cm

53 épreuves réparties comme suit:

  • 23 épreuves pour l’album Cadastre sur Arches de 45 x 64 cm
  • 30 épreuves sur Arches de 50 x 65 cm numérotées de 1 à 30

Références:

  • C.R fascicule XVI n°317
  • Silkeborg n°456
  • SW 679

Épreuve numérotée sur 30 titrée signée datée.

Jean Dubuffet, Rumeur

1 250 

Lithographie en 8 couleurs, 1959.

Format 51 x 35 cm

53 épreuves réparties comme suit:

  • 23 épreuves pour l’album Géographie sur Arches de 45 x 64 cm
  • 30 épreuves sur Arches de 50 x 65 cm numérotées de 1 à 30.

Références:

  • C.R fascicule XVI n°312
  • Silkeborg n°433
  • SW n°674

Épreuve annotée épreuve d’artiste, titrée, signée datée par l’artiste.

Jean Dubuffet, Fraîcheur

1 500 

Lithographie en 6 couleurs, 1959.

Format 51 x 35 cm

23 épreuves pour l’album Géographie  sur Arches de 45 x 64 cm

Références:

  • C.R fascicules XVI, n°305
  • Silkeborg n° 426
  • SW 667

Épreuve annotée épreuve d’artiste, titrée signée datée.

Jean Dubuffet, Tremolo sur l’œil

650 

1963

Gaston Puel, Veilhes. Vol 21,5 x 17 cm, broché, couverture avec une illustration et le titre en noir sur les deux plats, 16 pages. Texte de Jean Dubuffet calligraphié et illustré par l’auteur. Textes et dessins reproduits lithographiquement ; le poème de Dubuffet utilise des textes d’enseignes ou de menus, des titres de journaux, le tout amalgamé dans un climat de délire graphique (fasc. XX numéro 75) (A.607).

Un des 300 exemplaires.

Réf : Fasc. XX numéro 75 / A. 607

Les assemblages de Jean Dubuffet, Signes, Sols, Sorts.

3 800 

1958

Texte de Pierre Volboudt.

Édition Fernand Hazan, Paris.

Tirage : 770 exemplaires (dont 50 ex sur Arches, numérotés de 1 à 50, contenant la lithographie « Le Promeneur » en 5 couleurs par reports d’assemblage (23,5 x 33 cm) ; 700 exemplaires sur vélin blanc numérotés de 51 à 750 et 20 exemplaires HC numérotés de I à XX). Couverture et étui composés spécialement par Jean Dubuffet. Un des exemplaires sur Arches, numéroté 46/50, daté (19)58, signé à la justification.

Réf : W 394-395

Jean Dubuffet, La botte à nique

3 000 

1973

Albert Skira Collection Les Sentiers de la Création, Genève. Vol. 22 x 17 cm, couverture illustrée, emboîtage, seconde couverture avec dos parcheminé et titre doré, 112 pages. Une sérigraphie présentée dans un album séparé, le tout dans un emboitage en carton illustré. Collection « Les Sentiers de la Création ». Traité de botanique très particulier (« la première dé choze ifo biné »), « planté » de nombreuses illustrations originales, la plupart en couleurs (w.1100-1156).

Tirage de tête : 10 (avec un dessin original) + 165 + XXV. Un des 165 exemplaires sur vélin d’Arches, contresigné par l’artiste.

Réf : W.1100-1156

Jean Dubuffet, Fleur de barbe

1 000 

1960

(Imp. Duval), Paris. Vol. 49 x 32,5 cm, couverture rempliée avec le titre calligraphié, imprimé, 32 pages, en 8 feuillets doubles dont 18 pour le poème et l’achevé d’imprimer et 5 pour les illustrations (W. 775-799), étui de carton gris foncé à rabat ; le texte, le frontispice et les quatre barbes faits par l’auteur à l’encre de chine ont été reproduits en phototypie et tirés sur les presses de l’imprimerie Duval en mars 1960.

Tirage : 500 sur vélin d’Arches numérotés de 1 à 500 au crayon marron. Un des 500 exemplaires, numéroté.

Réf : W.775-799