Roberto Matta (1911 – 2002)

Né à Santiago de Chile, Roberto Matta suit des études d’architecture au Chili et se rend en Europe une fois son diplôme obtenu, en 1931.

Lire la suite...

Lors d’un séjour à Paris, il travaille dans l’atelier de le Corbusier, puis rencontre Magritte et Henry Moore à Londres. Il commence la peinture en 1937 sous l’influence de Breton, Dali et Picasso. Rattaché au surréalisme, il expose lors de l’Exposition Internationale du Surréalisme et émigre à New York en 1940, suivant le mouvement de ses contemporains. Il revient à Paris en 1948 après son exclusion du groupe surréaliste. Il réalise alors de nombreuses peintures et décors de théâtre, notamment une peinture murale pour les bâtiments de l’UNESCO en 1956. Matta s’engage politiquement à travers son travail, par exemple avec son œuvre La Question, qui fait écho à la torture en Algérie. En 1963, Matta effectue un voyage à Cuba et se rend ensuite au Chili, où il se fait destituer de sa nationalité chilienne pour son soutien au président Allende. Il est contraint de quitter le pays en 1973, et meurt en Italie en 2002, à l’âge de 91 ans. Tout au long de sa vie, Matta est inspiré par les vastes espaces et réalise généralement des œuvres de grand format. Il s’intéresse aussi au dessin et au pastel, souvent pour des œuvres en référence à des classiques de la littérature, comme La Tempête de Shakespeare. Il a marqué l’art moderne par son style puissant, jouant sur les lignes et les dimensions, et son exploration d’une abstraction instable, riche en mouvements et en interprétations.

Aucun produit ne correspond à votre sélection.