Auguste Renoir (1841-1919)

Né en 1841 à Limoges, Pierre-Auguste Renoir est l’un des plus brillants représentants de l’impressionnisme français. Dès l’âge de 14 ans, il s’initie à la peinture sur porcelaine sous l’initiative de son père. Il est ensuite formé dans l’atelier de Charles Gleyre, avec Claude Monet, Frédéric Bazille et Alfred Sisley. Avant-gardiste, il participe à la toute première exposition impressionniste de 1874 et y expose six toiles, dont son chef-d’œuvre La loge (1874, Institut Courtauld). Pourtant, dès le début des années 1880, le style et la technique de Renoir s’affirment d’une façon telle qu’André Lhote le qualifie même de « peintre anti-impressionniste ». Fasciné par les œuvres de Raphaël découvertes au Vatican et les grands maîtres français (comme Girardon, Ingres), il s’oriente vers une peinture plus classique (Grandes Baigneuses, 1887). En 1892, Paul Durand-Ruel organise une exposition particulière de 110 toiles de Renoir qui est un énorme succès. L’État se porte alors acquéreur de Jeunes filles au piano. Frappé de paralysie des mains et des jambes en 1912, Renoir continuera à travailler avec acharnement, un pinceau attaché à la main, jusqu’à sa mort en 1919. Auparavant, en 1913, Renoir décide de s’initier à la sculpture, sous l’impulsion de son marchand Ambroise Vollard. Ce dernier confie au sculpteur Richard Guino le soin d’être « les mains de Renoir » et de réaliser les visions de l’artiste. S’en suivra une intense collaboration entre les deux hommes, donnant naissance à des œuvres emblématiques comme la Grande laveuse ou la Vénus Victrix.

Voici le seul résultat

Renoir (1924) – Duret

450 

Bernheim-Jeune, Paris. Vol. 26,5 x 20,5 cm, couverture imprimée , illustrée, 126p. Monographie consacrée au maître et contenant 40 illustrations dont 2 en couleurs. Cet ouvrage contient en hors-texte une eau-forte originale de Renoir: (Delteil 4) Portrait de Berthe Morisot.